Deux journées à moto au nord de la Thailande

Publié le par Véro

 

C'est parti pour deux jours à moto entre Pai et Mae Hong Son qui sont séparées par environ 160 kilomètres. Officiellement, trois heures suffisent pour relier les deux villes néanmoins Julien débutait sur une moto, nous avons fait pas mal d'arrêts pour admirer le paysage et la route était particulièrement sinueuse.
Au petit matin (enfin vers 9h ici c'est le petit matin!), nous avons quitté Pai qui était alors recouvert d'une brume humide.

 

Thailande2010-PartIII 0445

 

Il nous a fallut environ trois heures pour parcourir une soixantaine de kilomètres... La route était extra, trente minutes après notre départ le soleil a chassé l'ensemble des nuages et laissé place à un ciel bleu éclatant.


Parfois les épingles étaient si serrées et si raides que nous roulions au ralenti en espérant que la moto serait assez puissante pour arriver en haut de la côté!

 

Thailande2010-PartIII 0450

Thailande2010-PartIII 0447

 

Cette balade à moto nous a mené jusqu'à Soppong, un village que j'avais visité un mois auparavant. Arrivés là bas, nous avons décidé d'aller visiter les grottes de Tham Lot. Mauvaise idée! En effet, ce fut une farce géante cette visite. Sur place, nous nous sommes approchés de la cabane "information" et le cinéma débuta. Le site à visiter comporte trois grottes et une rivière s'écoule à travers celles-ci. Lorsque les eaux sont hautes il faut alors louer un radeau en bambou afin de pouvoir circuler entre les grottes.


Au guichet, la thailandaise commence par nous annoncer le prix d'un guide, quasi obligatoire, mais de toute façon nous ne comptions pas jouer les têtes brûlées en nous rendant dans la grotte seuls. Quoi qu'il en soit, après notre réfléxion nous avons validé le guide pour la visite de deux grottes. Tout à coup la thailandaise nous a annoncé que nous devions absolument payé pour un radeau en bambou puisque les eaux étaient tellement hautes en ce moment qu'il était impossible de s'y rendre à pied. Avec Julien nous avons flairé la grosse arnaque mais impossible de les faire changer d'avis...bref direction les grottes.

 

Thailande2010-PartIII 0453

 

Ci-dessus vous pouvez voir l'entrée de la première grotte ainsi que l'eau rouge qui ss'y écoule. Le coup du radeau était simplement ridicule: nous y sommes montés trois minutes et leniveau d'eau était si bas que nous raclions les cailloux: ma plus grosse arnaque de mes deux mois passés en Asie.


Néanmoins la visite des deux grottes fut pas mal. Elles sont immenses et pour atteindre l'une d'entre elle nous avons dû gravir un escalier en bois (pas hyper rassurant) durant plusieurs minutes. La guide nous a montré la formation de stalagmite et quelques affaissements mais le plus intéressant ce fut les sculptures naturelles crées par la nature.L'érosion ainsi que le travail de l'eau ont dessiné les roches. Avec un petit peu d'imagination il est alors possible de voir apparaitre un crocodile, une tête de lion ou encore un sein:

 

Thailande2010-PartIII 0461

Thailande2010-PartIII 0462

 

Ensuite, nous avons sommes repartis à l'assaut de la route parce qu'une centaine de kilomètres nous séparaient encore de Mae Hong Son. La route était presque déserte et en très bon état. Tant mieux parce que les virages se succédaient. D'après les guides, la route séparant Chiang Mai de Mae Hong Son comporte 1864 virages, oui oui le décompte est très précis!

 

Thailande2010-PartIII 0500

 

Le second jour, alors que Julien et moi même étions habitués à la conduite de la moto, je peux vous assurer que nous nous sommes régalés. Imaginez ces centaines de virages qui se succèdent, vous épousez la courbe (ou du moins essayez!) en vous penchant dans chaque virage. Puis ces côtes qui permettent de découvrir de superbes paysages en étant perchés à plus de 1700 mètrs d'altitude. Le tout avec un superbe soleil et une jungle verdoyante, franchement c'est ça les vacances et l'évasion!

 

Thailande2010-PartIII 0463

Thailande2010-PartIII 0492

 

Dans ces contrés perdues, la majorité de la population vit du tourisme ou du travail de la terre. Lors de notre petit périple, nous avons aperçu des thais qui plongeaient en apnée dans une rivière afin de remonter du sable dans leur seau. Après avoir rempli leur pirogue, ils déversaient leurs seaux sur l'une des berges et recommençaient leur travail.


Au retour nous avons aussi vu des thailandais qui récoltaient du riz. Dans toutes les autres régions la récolte est finie depuis environ un mois, mais ici avec l'altitude j'imagine que le riz à mis plus de temps à arriver à matûrité.

 

Thailande2010-PartIII 0474

Thailande2010-PartIII 0491

Thailande2010-PartIII 0490

 

Ces deux journées furent ultimes!


ps: au retour nous avons mis deux fois moins de temps qu'à l'aller pratiquement...biker power ;-)

Publié dans Thailande 2010

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article