Laos: ultime conclusion

Publié le par Véro

Comment résumer ces trois semaines passées au Laos? L'exercice est difficile, je vais oublier des choses, mais c'est parti.
Pour commencer, je n'ai voyagé que dans une partie de la partie nord du Laos ce qui signifie que je suis obligée de revenir un jour afin de m'attaquer à la partie sud!

 

carte LAOS

 

En toute subjectivité voici ce que je retiens de ce pays sauvage:
La population n'est ni pressée, ni stressée, elle aime prendre son temps et ce quelque soit la ville ou le village de campagne où vous vous trouvez. Vous savez que ça n'est pas mon cas, mais j'ai réussi à m'adapter sans trop de difficulté et le fait que je ne possède ni montre, ni réveil a sans doute contribué à mon adaptation! Rien de tel qu'une petite sieste allongée au fond d'un hamac sans se soucier de quoi que ce soit.

 

P1070766

 

Ce pays est rural et comparé à ses voisins il est très retard sur tout: peu de routes goudronnées, pas de train, transports en commun vetustes, population qui ne vit que de leurs récoltes, de la pêche et du tourisme. Exception faite de Vientiane et Luang Prabang. Il s'agit bien du seul pays où je ne sois pas tombée sur un Mac Donald! La mondialisation n'est pas (encore) présente.

 

Laos-part-I 1229

 

Côté nourriture, j'ai beaucoup aimé mangé laotien bien que ça soit particulièrement relevé. Plusieurs piments ont réussi à me tirer les larmes des yeux (pas des larmes sèches!). Ils mangent du riz pratiquement matin, midi et soir et ils cuisinent beaucoup de riz gluant. Ci-dessous un dessert qui est un régal: mango sticky rice, qui est du riz gluant à la noix de coco avec de la mangue.

 

Laos-part-I 1193

 

Côté boissons, le quinté gagnant (dans le désordre) est la bière lao, le lao lao (alcool de riz blanc), les fruitshakes bien frais, le café lao (le vrai) et le thé. Avec tout cela je peux vous assurer que je me suis régalée.
D'autre part, les laotiens lorsqu'ils ne travaillent pas ou ne font pas la sieste sont toujours en train de se baigner ou de pêcher. Ils passent presque autant de temps dans l'eau que sur terre et je ne parle même pas des enfants qui ne doivent être sec que la nuit!

 

Laos-part-I 1212

 

Ce (trop) court séjour au Laos m'a enchanté, notamment les moments partagés avec les laotiens qui sont adorables dès lors que l'on sort des sentiers battus. Si l'on se bouge un peu, on peut découvrir un Laos encore authentique. Je pense que c'est le relief et la pauvreté du pays qui font qu'il est encore relativement coupé du monde qui l'entoure.


Petite anecdote pour la route: j'ai bien fait de m'acheter un tee-shirt "same, same, but different". En effet, quelques touristes bien intentionnés ne semblaient pas voir en me regardant la différence entre une laotienne et moi-même. Pour preuve il m'est arrivé quatre ou cinq fois d'être interpellée dans un magasin ou un restaurant par un touriste qui me demandait le prix d'une bouteille d'eau ou bien qui souhaitait régler sa note...j'aime!

 

Laos-part-I 1317

 

Je reviendrai.

Publié dans Laos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

L'ancien 06/11/2010 09:21



Tu as eu aussi l'occasion, (le privilège ?), et le courage d'être seule.


Quand tu y retourneras.....