Petite visite de la ville de Sainyabuli

Publié le par Véro

Ce matin là, je m'efforçai d'aller visiter la stupa doré qui surplombait la ville depuis l'extrémité d'une large avenue. Quelques mini bananes en poche et c'est parti pour une heure de marche aller-retour.
Ce qui est impressionant à Sainyabuli c'est la largeur des rues: de véritables boulevards. L'empreinte laissée par le "passage" des français est bien présente. L'achitecture française était imprimée sur de nombreux batîments mais ce qui est le plus amusant c'est le fait que les maisons qu'ils construisent aujourd'hui ont encore la french touch:

 

Laos-part-II 1426

Laos-part-II 1434

 

Enfin arrivée au stupa, ce fut la déception avec un grand D. D'une part le monument est beaucoup moins impressionant de près. D'autre part, je ne fus pas autorisée à prendre de photo. Une fois en haut, deux militaires laotiens tout juste tombés de leurs hamacs ont essayé de communiquer avec moi. La conversation a donc été plus gestuelle que vocale! Lorsque je leur ai demandé la permission de prendre le stupa en photo, ils ont refusé...super.

 

Laos-part-II 1435

 

Au retour comme à l'aller, j'ai croisé de nombreux écoliers qui avaient été libérés plus tôt (le vendredi après-midi) de l'école afin de pouvoir rentrer préparer ce weekend festif en famille ou avec des amis. Tous en uniforme, ils formaient des files interminables et circulaient tous ou presque avec des ombrelles afin de se protéger du soleil écrasant.

 

Laos-part-II 1334

Laos-part-II 1337

Publié dans Laos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article