Retour à Vang Vieng: le choc

Publié le par Véro

Nous sommes sortis de la campagne et nous avons retrouver le confort d'une nuit sans être dérangé par de sympathiques rongeurs!
Par contre, ce fut un peu le choc de retourner à Vang Vieng qui est en réalité une ville disons de débauche ultime. Le nombre de touristes en quête de sensations est impressionant. Par sensation j'entends avoir la tête qui tourne.


Il parait que l'on trouve facilement de l'herbe et que dans les restaurants il est possible de commander des happy milkshake ou pizza qui ont pour ingrédient commun de l'herbe, voire plus fort. Je n'en ai pas vu tant que ça, j'imagine que la police a essayé de réduire un peu ce commerce.
En revanche, concernant l'alcool ça coule à flot, au sens propre comme au figuré. Je ne sais pas si vous avez déjà entendu parler du tubing, mais c'est l'activité la plus pratiquée à Vang Vieng. Le concept est simple: prenez une chambre à air de tracteur, vous la gonflez et vous obtenez une énorme bouée; ensuite un tuk-tuk vous emmène en amont de la rivière et vous la descendez sur votre bouée. Jusque là rien de tracassant. Sauf qu'au cours de la descente se trouvent des bars flottants qui passent toute la journée des gros sons occidentaux et vendent des litres d'alcool. Les jeunes s'y arrêtent au cours de la descente, y achètent des sceaux de cocktails ou des bières, peuvent y danser ou s'amuser avec de petites attractions dans l'eau, avant de repartir sur leur bouée direction le prochain bar.
Cela pourrait être sympa si premièrement ils savaient s'arrêter à temps. Le soir venu, j'en ai vu des dizaines (notamment les filles) qui ne marchaient plus droit, mais plus droit du tout.


Deuxièmement, lorsqu'ils reviennent ils sont encore en maillot de bain et se promènent donc à la fois éméchés et à moitié à oilpé devant les habitants. C'est relativement minable comme comportement parce que bonjour l'image qu'ils véhiculent des blancs. Alors que nous dégustions une petite bière et des brochettes avec Fred, nous assistions au retour de ces hordes sauvages et j'ai de quoi illustrer un peu mes propos:

 

Laos-part-II 1476

 

 

 

 

Dernier truc dans le même genre: quelques bars proposent ce qui plait à ce type de touriste: des banquettes toutes tournées vers une télé qui projete non stop des épisodes de friends ou encore des simpsons...ces bars ne sont jamais vides loin de là!
M'enfin la très large majorité de ce type de touriste était d'origine anglo-saxonne. Beaucoup d'australiens et d'américains, portant tous un tatouage (les filles aussi), se promenant un débardeur afin d'exhiber leurs muscles gonflés aux hormones. J'ai décidé de nommer ces petits gars les "steaks tatoués"!

 

Laos-part-II 1475

Publié dans Laos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article