Ultime conclusion Chine - Part II

Publié le par Véro

Pour ma dernière semaine en Chine, direction la mégalopole de Shanghai et ses 20 millions d'habitants. Julien, un ami de lycée, m'y rejoignit pour la semaine. J'enfilai donc ma casquette de guide pour lui faire découvrir cette ville qui bien qu'elle soit chinoise, subit l'influence occidentale et ce depuis plus d'un siècle. Le Bund en est l'illustration parfaite.

 

Chine 2010 partII 0085-copie-1

 

Shanghai est la vitrine de la Chine, poumon économique du pays, elle veut être le reflet de l'avenir de la Chine. Les gratte-ciels se livrent une bataille sans fin aussi bien pour savoir qui sera le plus haut, que pour savoir qui sera le plus beau: les architectes rivalisent d'orginalité et défient la gravité en élevant leurs buildings à plusieurs centaines de mètres.


Néanmoins quelques batiments, notamment les temples et les jardins, n'ont pas subit de transformation. Il est toutefois préférable de sortir de la ville pour se ressourcer un peu et retrouver quelques havres de paix. Si je devais résumer en un mot ce que j'ai vu en Chine, ce serait avec "contraste".

 

Chine 2010 partII 0193

P1010570

 

Pour circuler au coeur de l'empire du milieu, il faut sans cesse montrer patte blanche et je ne compte plus les contrôles de sécurité où nos sacs ont été scannés. Cela va de pair avec les nombreux policiers postés à tous les carrefours ou presque. Cela dit on s'y habitue vite et ils ne deviennent plus gênants. Là où cela est plus handicapant, notamment parce que je passe beaucoup de temps sur internet, c'est la censure qui y sévit. Accès bloqué au moteur de recherche de Google, au site de vidéo en ligne Youtube ainsi qu'au réseau communautaire de Facebook. Bienvenue en Chine ami les geeks!

 

P1010890

 

J'ai été impressionnée par leurs trains haute vitesse. Certes ils ne sont pas encore nombreux mais je vous assure qu'ils méritent leur nom: train confortable avec une vitesse de croisière de 350km/h, efficace la bête.

 

P1010788

P1010790

 

Il s'agit bien de la Chine ultra moderne qui s'adapte vite, c'est le cas de le dire, et qui s'en donne les moyens.
Avec Julien, nous avons profité de la ville pour jouer un peu aux occientaux. A savoir, détour pour ma part au Fabrik Market qui est un mall au sein duquel "sévissent" les tailleurs sur mesure qui proposent un large eventail de tissus et qui sont capables de fabriquer ou de reproduire à peu près tous les vêtements. Mieux vaut être patient mais ce marché vaut ultimement le coup.


Un autre: le Fake market qui lui est un mall où l'on peut acheter à peu près tout ce qui se fait de faux en Chine, aussi bien en vêtement qu'en accessoires. Fausses lunettes, fausses chaussures, faux sacs...toutes les marques y passent!


Enfin, Shanghai est l'une des villes de Chine où l'on peut se permettre de commander des bières belges et allemandes. Comment y renoncer? Impossible, il s'agit d'un petit plaisir typiquement occidental mais la bière ça n'a pas de prix, pour tout le reste il y a ****! Ci-dessous Julien découvre comment éplucher le pamplemousse sucré vendu ici, une petite merveille avec les longans (sorte de litchi, communément appelé fruit du dragon):

 

P1010782

P1010672

P1010673

 

Comme je ne sais conclure sur ce pays/contient, je finirai simplement par ceci: la Chine possède autant de visages qu'elle abrite d'habitants, c'est dire son potentiel!

Publié dans Chine 2010

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article