l'auberge de jeunesse

Ce petit séjour mérite bien une petite description. Premièrement l’auberge de jeunesse dans laquelle j’ai débarqué est idéalement placée, à coté de la gare principale et à proximité du centre. Côté équipement j’y trouve le strict nécessaire : un lit pour dormir, une douche et un bar.


Beaucoup de jeunes y résident pour quelques jours le temps de visiter la ville. J’ai dormi dans un dortoir de 6 filles mais en général elles sont peu loquaces, ce qui n’est pas valable pour les garçons que j’y ai croisé.

Un soir alors que je m’oxygénais les poumons devant l’auberge, un jeune a débuté la conversation. Il s’agissait d’un argentin de 21 ans qui profite de sa période de vacances pour voyager. Typiquement il fait ce que j’ai toujours voulu faire : il économise puis prend son sac à dos et voyage où son cœur le mène sans planifier de parcours. Nous avons marché dans Munich by night et parlé en anglais durant plusieurs heures. Je pense que je n’avais jamais autant parlé anglais c’est pour dire.


Il s’appelle Fernando et fait des études de civil engineering. Il a voyagé dans tellement d’endroits différents : Barcelone, Paris, Cannes, Monaco, Zurich, la Californie, Zagreb, Cuba…etc. Ce qui m’a impressionné c’est son ouverture d’esprit. Ses goûts musicaux et cinématographiques illustrent bien sa curiosité. J’ai passé une excellente soirée en sa compagnie et nous remettons ça le lendemain avec un coréen qui dort dans sa chambre. Typiquement il me fait pensé à la pub du loto : il fait tourner le globe terrestre, pointe son doigt et y va !


Le plus drôle c’est qu’il pose des questions déjantées selon notre pays d’origine. Par exemple j’ai été surprise qu’il me demande si je pensais que « Jeanne d’Arc » était folle ou non, ou encore si j’aimais Napoléon ! Il m’a expliqué que lorsqu’il croisait un chinois il lui demandait par exemple s’il aimait le communisme, de même il a demandé au coréen du sud  s’il aimait les coréens du nord. Le tout sans provocation, juste par curiosité.

L’auberge de jeunesse est l’endroit idéal pour faire des rencontres du troisième type, mais il faut savoir que tout cela ‘est temporaire puisque les jeunes n’y sont que de passage. C’est toujours enrichissant d’avoir des contacts avec des jeunes qui sont d’une autre culture.


 


Enfin, ce jeune m’a confirmé le fait qu’en Europe nous sommes des privilégiés et ça me permet d’apprécier encore plus ce que nous considérons comme acquis. Bon je savais bien que la vieille Europe est un pays riche mais vu à travers les yeux d’un étranger ça touche plus. Par exemple nous pouvons nous promener le soir en relative sécurité, alors qu’en Amérique latine ils se font braquer pour une paire de chaussure. De plus nous avons accès aux soins, possédons des voitures, ne sommes pas trop soumis aux problèmes d’alcoolisme et de drogues qui sont récurrents dans les pays en sous développé ou en voie de développement. Je ne dis pas que tout est parfait dans le meilleur des mondes, mais parfois nous devrions apprécier à sa juste valeur la qualité de vie qui nous est offerte ici.


« Les voyages forment la jeunesse » qu’ils disaient et j’ajoute pokerement « I’m all in »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :