Soirée en demi-teinte à Bangkok

Publié le par Véro

Une fois sur place à Bangkok, je n'ai eu à m'occuper de rien ou presque! En effet, Benjamin et Angy connaissent déjà de bons petits restaurants thaïs et autres. Je me suis donc laissée guidée.
Samedi soir, sortie restaurant. Oubliez la boui-boui local, pourtant appréciable, bonsoir le petit restaurant situé dans une rue en retrait mais qui vaut largement le détour. Décoration soignée, service sérieux et surtout de bons petits plats. Comme au Laos il ne fallait toutefois pas avoir peur du piment. J'ai goûté un délicieux plat à base de poulet (je ne fais que manger du poulet ici...), d'ananas, de jus de coco et bien sûr de curry.

 

Thailande2010-PartI 1530

 

Sans eux, je n'aurais pas passer un aussi bon moment ni découvert ce restaurant.
La suite fut moins réussie: nous devions retrouver des amis d'Angy dans un bar afin de poursuivre la soirée. Jusque là, je vote pour. Le fait est que lorsque nous sommes rentrés dans ce qui de l'extérieur ressemblait à un bar classe, il s'agissait un réalité d'une boite de nuit sur peuplée. Primo vous vous en doutez, les boites de nuit et moi ça fait beaucoup trop. Secondo, impossible de parler voire de bouger tellement il y avait de personnes en cette soirée d'Halloween.

 

Thailande2010-PartI 1532

 

Puis nous sommes allés dans une autre boite de nuit dont le prix de l'entrée nous a redirigé vers la case dodo (ouf).
Cette soirée m'aura tout de même permis de voir un autre visage de la Thailande: la jeunesse dorée. Je savais qu'il y avait ici une tranche de la population très aisée et ce soir j'ai pu le voir de mes propres yeux. Ces jeunes n'ont pas peur du lendemain; Après tout, pourquoi avoir peur: la Thailande est un pays à présent developpé, la population peut avoir accès aux soins (même si évidemment il existe des hôpitaux pour chaque catégorie sociale), les routes sont en très bon état et couvrent une large partie du territoire, le taux de chômage est faible, ils ont accès à l'école...rien à voir avec le Laos par exemple.

Bien sûr je n'oublie pas le fait que des minorités, notamment au nord du pays, ainsi que d'autres thailandais vivent encore dans une extrême pauvreté mais le roi depuis son arrivée à pouvoir à tiré son pays vers le haut. C'est notamment pour cette raison qu'il est vénéré par une large partie de la population qui reconnait ce qu'il a fait pour son pays.


Au passage, vous ne pouvez pas faire cent mètres en ville sans voir son visage ou celui de sa femme sur un panneau géant. De même, il est sur tous les billets et deux fois par jour l'hymne national retenti (à 8h et à 18h). Je l'ai vécu alors que je me rendais au métro: tout le monde s'arrête de marcher, les personnes assises se lèvent et écoutent l'hymne résonner dans toute la station!

Publié dans Thailande 2010

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article