Sainyabuli en vrac

Publié le par Véro

Quelques insolites dans le désordre.

Commençons par un petit rappel: Sainyabuli est la province du Laos où il reste le plus d'éléphants, aussi bien sauvages que "domestiqués". Dans ce dernier cas, cela signifie qu'ils travaillent pour des cornacs tous les jours notamment en tirant des arbres à travers les forêts abruptes des environs. Seuls les éléphants peuvent passer et être suffisamment puissants pour ce travail, mais comme le vétérinaire français l'expliquait: ils sont poussés à bout par les cornacs et beaucoup sont malades à cause de la charge de travail ou à cause de mauvais traitements.

Quoi qu'il en soit, c'est quelque chose d'amusant que j'ai à vous montrer! Un jour en me promenant j'ai remarqué cette affiche sur un magasin situé sur la rue principale. Ca n'est pas en France que nous verrions cela:

Laos-part-II 1320

En plus cette affiche est comme vous pouvez le constater rédigée en français.


Ensuite, parlons nourriture pour changer! Durant ces jours de fête j'ai pu goûter à du riz gluant simplement délicieux. En plus celui que j'ai acheté était d'une autre variété. Le riz n'était pas de couleur blanche, mais mauve. Ce riz, tendre à souhait et aromatisé à la noix de coco, est cuit directement dans le bambou. Pour le manger il suffit d'ouvrir le bambou. Rien que le fait d'en parler me donne envie d'en remanger!

Laos-part-II 1484-copie-1

 

Dernier point qui fait écho à l'une des photos insolites de Luang Prabang: record battu, à cinq sur la moto. Certes quatre enfants cela signifie quatre petits formats mais tout de même, respect!

 

Laos-part-II 1483

Publié dans Laos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article