Visite de Jianshui

Publié le par Véro

Dès mon arrivée j'ai senti que cette "petite" ville allait me plaire. Je mets des guillemets puisque la population s'élève à environ 500 000 habitants ce qui en fait une ville de petite taille en Chine!


Le cylco-pousse (trois roues, un moteur) m'a fait traversé de petites ruelles où j'ai pu apercevoir de nombreux chinois en habits traditionnel marchant entre des maisons de briques et dont l'architecture était typiquement chinoise. Il m'a déposé dans un hôtel plein de charme avec ses lampions rouges et ses peintures chinoises sur les boiseries.

 

Chine 2010 partI 0030

 

Ma petite balade dans la ville m'a littéralement séduite. Voici une ville chinoise on ne peut plus vraie et très bien préservée. Les nombreuses boutiques sont intégrées aux anciennes maisons, cette ville est l'une des rares que j'ai vu qui n'ait pas subi un bétonnage massif. Comme partout en Chine, voire plus largement en Asie, les rues sont animées. En effet, contrairement à ce que nous connaissons en France, les chinois vivent presque dans la rue. Les restaurants sont ouverts sur la rue et généralement des tables sont disposées à même le trottoir. En plus comme la nourriture est bon marché, en grande partie des habitants mangent ou vient chercher son repas dans les échoppes de rue. J'aime beaucoup observer toute cette agitation.

 

Chine 2010 partI 1054

 

Qu'est ce qu'une ville chinoise sans son marché? Réponse: ça n'est pas une ville chinoise!
Pour une fois j'ai osé prendre des clichés parce qu'en général ils sont plutôt récalcitrant lorsqu'il s'agit notamment de prendre leurs étals de viande (le reste pas trop de souci). Avant tout sachez que malgré les images, la probabilité que la viande soit avariée est relativement faible.

Certes il n'y a pas de chaine du froid de rompue puisqu'il n'y a pas de chaine du froid du tout. Toutefois, la majeure partie de la viande présente sur les étales est extrêmement fraîche et vous pouvez faire confiance aux chinois pour reconnaitre un produit frais d'un autre. Puis c'est aussitôt vendu, aussitôt cuisiné. Enfin pour limiter les risques je ne mange que dans les échoppes où il y a beaucoup de chinois ce qui signifie que la viande n'est normalement pas l'invendue de la veille.


Ouvrez vos yeux, bouchez vos narines, vous voici dans un marché typiquement chinois comme j'en ai vu des dizaines:

 

Chine 2010 partI 1006

Chine 2010 partI 1015

Chine 2010 partI 1009

Chine 2010 partI 1012

 

La carcasse de l'animal n'est plus dans le bon sens? Pas de souci, je monte sur l'étale et je retourne la bête à mains nues. J'appelle cela le pragmatisme chinois...

 

Chine 2010 partI 1010

 

Bon je vais vous laisser parce que là un bon petit steack bien saignant (ou pas!) m'attend...bon appétit les amis et bienvenue à Jianshui.

Publié dans Chine 2010

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article